Réseaux sociaux : Doit-on y être ou pas ?

La présence sur les réseaux sociaux est-elle indispensable pour les entreprises aujourd’hui ? Quel est son rôle?

Permet-elle vraiment d’attirer et de fidéliser des clients, des prospects, des candidats, des collaborateurs ? Si oui, comment procéder ?

Comment éviter les écueils liés à ces nouveaux outils qui parfois nous font peur ?

Réseaux sociaux : un contexte d’abondance de l’offre

Avant même, de trancher sur l’utilité d’être ou ne pas être présent sur les réseaux, force est de constater:

– D’une part, la prolifération quotidienne de services et outils collaboratifs,

–  D’autre part, l’engouement croissant des usagers pour le web social et augmentation soutenue de nouveaux adeptes,

– Enfin, l’innovation continue des fournisseurs de supports multimédia pour maximiser l’expérience du web social

Alors, dans ce contexte, les organisations (B2B, B2C et institutionnels) ne doivent-elles pas considérer le web social comme une partie intégrante de leur environnement qui peut engendrer des opportunités et des dangers dans le temps ?

Le constat, majoritairement partagé, est celui, selon lequel, que soit le secteur d’activité, le web social permet à chaque entreprise d’être proche de son environnement.

Autrement dit, proche de son marché, ses clients, ses fournisseurs, ses partenaires, ses prospects voire ses concurrents.

Réseaux sociaux : créer du lien avec ses clients

Le web social, crée du lien et de la proximité. Les applications du web social a une entreprise sont en effet nombreuse.

Prenons l’exemple, d’une entreprise B2C. Elle pourra, par exemple, se servir du web social comme l’un des canaux pour ses campagnes de fidélisation. Il servira également, comme outil pour de la gestion de la relation client et assurer le service après vente.

Mais, tirer le meilleur parti du web social, implique au préalable l’existence d’une communauté ou des communautés autour des marques de l’entreprise.

Aussi, ces communautés pourront être à la fois : un panel pour expérimenter la stratégie marketing, un partenaire privilégié pour la conception de nouveaux produits et services. Mais aussi, un ensemble d’ambassadeurs des marques de l’entreprise.

Et, puisque la raison d’être d’une entreprise est de réaliser du chiffre d’affaires, le web social offre des possibilités pour l’affichage personnalisé de la publicité et des espaces d’achats collectifs.

Réseaux sociaux : par ou commencer ?

Le web social, regorge indéniablement de réelles opportunités pour les entreprises. Concrétiser ces opportunités, en plus values, nécessitera un plan d’actions approprié et des actions spécifiques au contexte du web social.

Avant d’engager, une stratégie d’entreprise dans le web social, les dirigeants devront comprendre le web social et confronter la culture de l’entreprise à la culture collaborative qui domine dans le web.

Ne pas chercher à comprendre le web social et ne pas suivre son évolution est en soi une menace.

Le piège du web social pour les entreprises est de considérer leur présence comme une contrainte ou un effet de mode.

Ceci, pourra engendrer un « faux » engagement de l’entreprise vis-à-vis de sa communauté qui se ressentira dans le temps et impactera l’image et la notoriété de l’entreprise.

L’entreprise devra éviter une communication unidirectionnelle et être à l’écoute de son audience et des conversations à son sujet.

Aucune entreprise n’est à l’abri des avis négatifs et des rumeurs.

Réseaux sociaux quels enjeux (opportunités, menaces) pour les entreprises ?

Force est de constater, que nombre de chefs d’entreprises ont de vrai craintes  à être présent sur les réseaux sociaux.

Pourtant, les opportunités sont nombreuses pour les entreprises présentes sur le web social. Ces dernières pourront notamment :

– Accroître leur visibilité sur le web et les réseaux sociaux en particulier.

– Fidéliser, créer un rapport émotionnel et une relation de confiance avec leurs clients.

– Détecter des influenceurs et faire des internautes des « ambassadeurs » de la marque,

– Gérer les retours clients, assurer le SAV et anticiper les crises et améliorer les produits.

En revanche, il existe également des menaces en termes d’e-réputation:

La principale : ne pas être présent sur le web social ! En laissant aux internautes le monopole des conversations, ceux- ci seront libres de construire l’image en ligne de la marque, sans possibilités d’intervention.

L’entreprise pourra également être décrédibilisée si ses espaces « sociaux » ne sont pas alimentés (blog ou page FaceBook non mis à jour, pas de réponses aux commentaires…).

Enfin, une défense « agressive » à des attaques sur la marque sera synonyme de mauvaise « communication web 2.0 », décrédibilisera la stratégie de l’entreprise et affectera son image de marque.

Pour conclure, vous l’aurez compris, nous vous engageons vivement à travailler une stratégie de présence sur les réseaux sociaux seuls ou accompagné pour diffuser et amplifier votre identité d’entreprise ou votre identité d’employeur. Alors, on commence quand ?

 A très bientôt !

Merci, par avance, de vos partages et de vos commentaires,

Cet article vous a intéressé, merci de le recommander avec un Google+1 et de le partager sur LinkedIn, Facebook, Viadeo, Twitter, Scoopit.

Suivez mon activité sur : @stephmartinprie, Viadeo, Linkdln, Scoopit, google+1

Retrouvez les articles du blog sur les thèmes suivants : e réputation, réputationGestion des Talents, Marque Employeur, Sourcing, Recrutement, Conduite du changement, GPEC, Fidélisation, ressources humaines

——————————————————————————————————————-

Stéphanie Martin-Prié, Experte Talent Management – E réputation, Attractivité, Fidélisation, Conduite du changement

Permet aux entreprises de répondre à leurs problématiques de réputation, de marque,   de réputation, d’attractivité, de sourcing, de recrutement, d’intégration, de fidélisation, de développement des compétences rares, compétences clés, talents & Hauts Potentiels.

Accompagne les entreprises dans la mise en place d’une e réputation, réputation, marque employeur et réseaux sociaux, d’une identité employeur, d’un process de recrutement, e réputation, d’intégration, les innovations sociales, de mobilité, réseaux sociaux, d’une GPEC, d’un internet/intranet RH, la stratégie RH opérationnelle des talents.

Facilite la conduite du changement en prenant en compte les techniques d’innovation RH notamment les changements liés à la digitalisation des entreprises.

Intervient chez AnthéniA dans le cadre d’Audits, de Conseils, de Formations et de conférences.

admin
admin
Stéphanie MARTIN-PRIE Spécialiste en conseil stratégique Experte en Gestion RH opérationnelle des Talents