Génération X,Y,Z : comment mieux travailler ensembles ?

Comment faire travailler ensembles des personnes de générations différentes? Si la question se posent depuis longtemps dans les entreprises, l’arrivée des générations connectées a renforcé ces interrogations. Comment s’adapter et tirer le meilleurs de chacun ? Peut-on utiliser des techniques créatives et innovantes partout?

Génération X,Y,Z: de quoi parle-t-on ?

Le management intergénérationnel est l’art de faire travailler ensembles des personnes de générations différentes.

On ne peut manager la génération Y sans manager les autres générations. Le management en entreprise tend à s’individualiser.

On recommande ainsi au manager de s’adapter à chaque collaborateur s’il veut tirer le meilleur de chacun. Pas évident !

La dimension générationnelle vaut qu’on s’intéresse à elle, quand par exemple le jeune embauché de 25 ans vient côtoyer un baby-boomer de 60 ans dans la même équipe.

Leur perception du monde est bien différente !

Génération W,X,Y,Z,…Les enjeux du management intergénérationnel

Le management intergénérationnel répond à 3 enjeux en entreprise :

Le transfert des connaissances : les compétences et les savoir-faire de l’entreprise sont la prunelle de ses yeux.

Le transfert des connaissances entre sortants et arrivants doit être organisé et facilité, pour la pérennité de l’entreprise.

La cohésion des équipes : l’équilibre d’une équipe est fragile.

Les différences générationnelles sont un frein à l’entente et au travail commun de l’équipe, Et en même temps un formidable atout quand les conditions d’une intelligence collective sont réunies.

L’intégration de la génération Y : Quand un digital native est embauché, il cherche sa place dans l’entreprise et dans son équipe.

Sa bonne intégration va notamment dépendre de l’accueil que lui réserveront les autres générations.

Dans tous les cas, en suivant trois règles simples de management intergénérationnel, vous favoriserez une coopération saine et productive dans vos équipes.

Génération X,Y,Z, … Reléguez les préjugés au placard

Si vous êtes allergiques aux préjugés, je vous recommande de sauter ce paragraphe. Sinon, continuez à lire. Afin d’évacuer au plus vite les préjugés à propos des générations, les voici :

La génération des baby-boomers (nés entre 1945 et 1960) est celle du devoir. Le sens du travail est essentiel. Faire carrière est une priorité.

La génération X (1961-1979), génération « paumée », est celle de l’avoir. Elle trouve ses repères dans la reconnaissance sociale : un bon job, un statut important, une maison, une famille, etc.

La génération Y (1980-1995) veut croquer la vie à pleines dents. L’accomplissement personnel est une priorité. Le travail doit être captivant. La génération Y est connectée. Elle va vite et ne comprend pas que le monde et l’entreprise n’aillent pas aussi vite que la publication d’un tweet.

La génération Z (1995- 2010?) est hyper-émotionnelle. Elle accorde très peu de confiance dans les institutions. Hyper-connectée car née avec une souris, ou une tablette, contrairement à la génération Y.

Les préjugés ont une base de vérité. Mais ils ont le défaut de généraliser un comportement à une catégorie entière de personnes. Et du coup ils façonnent nos croyances. Parfois dans une bonne direction mais souvent dans une mauvaise.

Alors maintenant que vous connaissez les préjugés sur les générations, rangez-les au placard ! On n’en a plus besoin.

Le management intergénérationnel impose d’avoir un regard sans jugement. Aucune génération n’est meilleure que les autres. Chacune possède ses grandes caractéristiques, qui NE sont PAS des vérités.

Seulement des tendances. Vous êtes avant tout face à des êtres humains. Avec leurs attentes, leurs besoins et leurs désirs.

Génération X,Y,Z,…: Mixez les équipes

Les équipes les plus performantes ne sont pas celles qui regroupent les meilleurs individus; Ce sont celles qui rassemblent des personnes différentes, dans des conditions de travail optimales.

Cela fonctionne aussi pour les générations. Un nouveau projet se profile à l’horizon. Dans votre équipe, vous avez :

Un jeune embauché plein de fougue et de nouvelles idées, prêt à remettre en cause l’ordre établi.

Un quadra performant qui sait encadrer et qui connaît les procédures à respecter.

Un senior employé depuis plus de 20 ans. Il connait l’historique de la maison. Le marché n’a plus de secret pour lui.

Etes-vous prêt à penser hors des sentiers battus ? Comme disent nos amis anglais : do you think outside the box?

Profitez-en pour créer une équipe projet intergénérationnelle. L’originalité des solutions mises en œuvre vous étonnera.

Vous allez me dire qu’il ne suffit pas de mettre des personnes différentes ensemble pour aboutir à une équipe fonctionnelle. Et vous avez raison. Il faut respecter certaines conditions. C’est l’objet de la règle suivante.

Génération W,X,Y,Z,…Créez des espaces d’échange intergénérationnels

Qu’est-ce qu’un espace d’échange intergénérationnel ?

C’est un espace où chaque génération peut exprimer aux autres comment elle voit les choses. C’est un espace d’échange sur les visions respectives du monde.

Parce qu’il ne sert à rien de constituer une équipe hétérogène si la différence de chaque individu n’est pas respectée.

Concrètement, cela se traduit par :

-Edicter ensemble les règles de conduite dès la constitution de l’équipe
-Partager sans jugement les points de vue
-Faire fi des différences d’âge. L’argument du jeunot de la génération Y a autant de poids que celui du baby-boomer.
-Mettre en place du mentorat : un senior qui accompagne un jeune. Ou l’inverse, par exemple pour les nouvelles technologies. Le contrat de génération est alors l’outil adapté.
-Créer des réunions où vous laissez l’opérationnel de côté pour vous occuper de la façon dont vous travaillez ensemble. « Au lieu de pédaler, pour une fois on va se regarder pédaler ». Cela peut être sous la forme d’un coaching d’équipe, avec l’aide d’un coach.

Pour conclure, génération X,Y,Z,…Le management intergénérationnel est une réponse aux enjeux de transfert de connaissances, de cohésion d’équipe et d’intégration de la génération Y en entreprise. Cela passe par faire travailler ensemble des personnes qui n’ont pas forcément envie de coopérer. En leur créant des espaces de dialogue et de partage. On commence quand ?

 A très bientôt !

Merci, par avance, de vos partages et de vos commentaires,

Cet article vous a intéressé, merci de le recommander avec un Google+1 et de le partager sur LinkedIn, Facebook, Viadeo, Twitter, Scoopit.

Suivez mon activité sur : @stephmartinprie, Viadeo, Linkdln, Scoopit, google+1

Retrouvez les articles du blog sur les thèmes suivants : e réputation, réputationGestion des Talents, Marque Employeur, Sourcing, Recrutement, Conduite du changement, GPEC, Fidélisation, ressources humaines

——————————————————————————————————————-

Stéphanie Martin-Prié, Experte Talent Management – E réputation, Attractivité, Fidélisation, Conduite du changement

Permet aux entreprises de répondre à leurs problématiques de réputation, de marque,   de réputation, d’attractivité, de sourcing, de recrutement, d’intégration, de fidélisation, de développement des compétences rares, compétences clés, talents & Hauts Potentiels.

Accompagne les entreprises dans la mise en place d’une e réputation, réputation, marque employeur et réseaux sociaux, d’une identité employeur, d’un process de recrutement, e réputation, d’intégration, les innovations sociales, de mobilité, réseaux sociaux, d’une GPEC, d’un internet/intranet RH, la stratégie RH opérationnelle des talents.

Facilite la conduite du changement en prenant en compte les techniques d’innovation RH notamment les changements liés à la digitalisation des entreprises.

Intervient chez AnthéniA dans le cadre d’Audits, de Conseils, de Formations et de conférences.

stéphanie Martin-Prie
stéphanie Martin-Prie
Stéphanie MARTIN-PRIE Spécialiste en conseil stratégique Experte en Gestion RH opérationnelle des Talents